Association l'abeille me soigne

   

 

67

 

 

C’est arrivé comme cela, un certain jour du mois de mai 1999. Ce matin-là, je pars faire un footing en famille non loin de chez moi..  Je laisse partir mon mari et ma fille en petites foulées, sans trouver quant à moi l’énergie nécessaire pour démarrer. Je traîne… sans pouvoir expliquer ce qui m’arrive depuis quelques mois déjà. Je n’ai plus « la pêche » et certains problèmes de santé apparus insensiblement, se sont intensifiés sans aucune explication médicale précise. C’est ainsi que je me suis habituée à un état de santé fluctuant.  Jusqu’à ce jour du mois de mai où ma jambe droite se raidit soudain tandis que la gauche semble avoir désappris les consignes qui lui permettaient d’exécuter machinalement le mouvement de la course. L’espace d’une seconde, je ne sais plus courir.

Bientôt, les visites médicales se succédèrent les unes après les autres, d’abord rhumatologue, neurologue, examen d’I.R.M. cérébrale à Montpellier  et pour finir une visite à l’hôpital de Béziers où le diagnostic tomba comme un couperet :      « Sclérose en plaques» (S.E.P).   

 APART